«

»

oct 17

Parole à… Pascal Bonnetain, Secrétaire Général de l’OFQJ

Jusqu’au lancement du Congrès nous donnons la parole à des personnalités, pour qu’ils nous disent pourquoi ils s’engagent, aux côtés de l’Anacej, dans la mise en place de ce Congrès. Aujourd’hui parole à Pascal Bonnetain, Secrétaire Général de l’Office franco-québécois pour la jeunesse.

OPQC P BONNETAIN

Pascal Bonnetain

Pouvez vous nous présenter l’OFQJ, sa vocation et les actions que vous menez auprès des jeunes ?

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) contribue au rapprochement des jeunesses française et québécoise par des programmes de mobilité axés sur le développement et le perfectionnement professionnels, dans les secteurs économique, culturel et social, tout en favorisant les découvertes interculturelles et le  maillage des réseaux.

Organisme bigouvernemental créé en 1968, l’OFQJ est un acteur majeur de la coopération franco-québécoise dont le conseil d’administration est coprésidé par le ministre en charge de la jeunesse en France et le ministre des Relations internationales au Québec.

Implanté en France et au Québec, l’OFQJ conseille et soutient chaque année près de 10 000 jeunes adultes de 18 à 35 ans dans leur projet de mobilité professionnelle outre-Atlantique (stage, études, emploi temporaire, participation à un événement, mission commerciale, délégation thématique, etc.).

L’OFQJ détient une compétence unique en matière d’accompagnement à la mobilité et de conception et gestion de projets outre-Atlantique. En tant qu’initiateur, catalyseur ou partenaire, il contribue à accroître les échanges d’expertise et de savoir-faire, facilite l’insertion professionnelle et la mise en réseau de jeunes professionnels de toutes disciplines et de tous secteurs, au Québec et plus largement en Francophonie.

Quatre axes stratégiques sont prioritairement encouragés :

  • Employabilité des jeunes adultes
  • Développement de réseaux de partenaires, échanges d’expertises et de savoir-faire
  • Création d’entreprise et export des TPE et PME
  • Volontariat et missions professionnelles dans l’espace francophone

Pourquoi souhaitez-vous vous engager auprès de nous dans l’organisation de ce Congrès ?

- Valoriser partenariat OFQJ – ANACEJ : ce partenariat a été convenu afin de favoriser les échanges d’expertises françaises et québécoises en matière de démocratie participative des jeunes. L’OFQJ et l’ANACEJ conviennent également de partager leurs compétences afin d’accroître la participation et la mobilité des jeunes impliqués dans une démarche citoyenne.

Expertise en mobilité internationale notamment avec le programme « Engagement citoyen » : depuis plus de 45 ans, cet axe consiste à soutenir des projets ou à initier des partenariats pour construire des pistes de réflexion et d’action face aux problématiques rencontrées dans le domaine politique, économique, social, culturel environnemental, sécuritaire et face aux grands enjeux contemporains. Le point commun de tous ces évènements est de favoriser l’innovation, l’expérimentation sociale et le transfert des compétences (pratique). Ainsi, nous proposons des actions en fonction des publics et des objectifs – individuels ou collectifs – des participants dont le point commun est l’engament citoyen dans de multiples domaines, tant au sein de leur propre milieu de vie qu’au niveau international.

Faire la promotion de la mobilité internationale des jeunes notamment au Québec (et de manière plus large dans l’espace francophone) : aller chercher des expertises ailleurs a toujours su nourrir les réflexions et les évolutions personnelles et professionnelles. Dans un contexte international aujourd’hui mondialisé, la mobilité internationale est un plus dans le parcours des jeunes, elle est a encourager et à soutenir.

Le thème de cette 10ème édition est la mobilité, pensez vous que cette thématique est un facteur de citoyenneté ?

La mobilité des jeunes – notamment la mobilité internationale qui est notre domaine de compétence – encourage et favorise l’esprit citoyen pour plusieurs raisons :

– échanger sur des problématiques et des enjeux actuels avec des jeunes d’autres pays et d’autres cultures est inspirant : les jeunes reviennent d’un séjour professionnel ou professionnalisant à l’étranger avec plus de dynamisme et une plus grande envie d’entreprendre

– la mobilité développe la créativité des jeunes, les motive et les pousse à s’investir plus dans leur quotidien au bénéfice de la communauté

– la mobilité est un facteur de maturité qui favorise l’engagement citoyen : le jeune qui part pour la première fois à l’étranger revient « grandi » avec un sens de la « débrouillardise » accru

l’ouverture d’esprit provoquée par la mobilité favorise l’acte citoyen (altruisme)

– permet au jeune de valoriser ses savoir-être et ses savoir-faire en se confrontant à une autre façon d’être et de faire

– la mobilité permet aussi de consolider sa trajectoire personnelle et professionnelle et de développer un réseau de jeunes qui peut permettre ensuite d’initier des réflexes de coopération et d’échanges au bénéfice de l’engagement citoyen

Propos recueillis par Lilia Benhadji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>