«

»

oct 17

Parole à… Vincent Bouznad de la SNCF

Jusqu’au lancement du Congrès nous donnons la parole à des personnalités, pour qu’ils nous disent pourquoi ils s’engagent, aux côtés de l’Anacej, dans la mise en place de ce Congrès. Aujourd’hui parole à Vincent Bouznad, Directeur délégué Engagement sociétal, direction du développement durable de la SNCF.

Bouznad_Photo

Vincent Bouznad

La SNCF est partenaire de l’Anacej pour l’organisation du Congrès, pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Les contenus du  programme éducatif de SNCF font appel à la valeur de respect des jeunes. Historiquement, la communauté scolaire est la cible fondamentale de notre démarche de prévention. Élargir les leviers et les outils pour sensibiliser d’avantage de jeunes nous a semblé pertinent. La posture et la finalité de l’ANACEJ convergent profondément avec notre vision de l’éducation à la citoyenneté et à la sécurité ferroviaires. C’est aussi l’occasion de promouvoir nos dispositifs pédagogiques sur la mobilité, d’élargir les champs du possible pour dialoguer avec la jeunesse dans un cadre structuré. Nos deux institutions se rejoignent pour le bien commun et le sens de l’éveil citoyen. Les territoires de France ont besoin d’une jeunesse épanouie et respectueuse de l’environnement et de l’humain, et SNCF, grand opérateur des mobilités, a le souci de servir et d’accueillir ces voyageurs du « mieux vivre ensemble ».

Le thème de cette 10ème édition est la mobilité, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

La mobilité a toujours existé, avec tous ses attributs physiques, technologiques, matériels. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Les raisons de se déplacer sont toutes différentes : partir en vacances ou au travail, à l’école, voyager… SNCF répond aux besoins de mobilité des 4 millions de voyageurs quotidiens grâce à ses 3000 gares et ses 15000 trains. Et parce que les défis écologiques nous amènent à repenser nos manières de vivre et de bouger, nous cherchons à mieux répondre aux attentes de nos clients et à celles de notre société. Créer des modes de transports plus durables, faciliter les trajets, fluidifier les déplacements : SNCF incarne l’avenir de la mobilité dans des formes combinées, de bout en bout du voyage.

En quoi les actions de mobilité peuvent être des actions citoyennes ?

Tout d’abord, ne peuvent être entendues des actions de mobilité citoyenne à la condition de s’entendre sur un certain nombre de critères. SNCF évalue régulièrement ses impacts sociaux, sociétaux et environnementaux. Elle investit dans des outils performants pour mesurer les progrès.  Pour nous, la mobilité responsable et respectueuse à l’égard de la collectivité, sans compromettre l’avenir de la communauté humaine et de la biodiversité, est le chemin le plus citoyen. La mobilité collective est également l’occasion par un temps court ou long de vivre ensemble dans un territoire imaginaire qui demande du savoir vivre, donc de la citoyenneté active.

Propos recueillis par Lilia Benhadji

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>